La Galette : toute une histoire !

Qu’est-ce qui différencie un Pithiviers feuilleté d’une Galette des rois ?



Il existe plusieurs différences entre ces deux pâtisseries.


1. Le Pithivier est composé de crème d’amande enfermée entre deux abaisses rondes de pâtes feuilletées. La galette est faite avec une frangipane, un mélange de crème pâtissière (un tiers) et de crème d’amande (deux tiers).


2. Au niveau de la présentation, le Pithiviers est traditionnellement « festonné » (voir la photo).


3. Le Pithiviers est originaire de la ville éponyme, dans le Gâtinais. Il semble avoir beaucoup évolué au cours de l’Histoire, notamment au moment de l’invention de la crème d’amande au 16ème siècle et de la pâte feuilletée (au 17ème) telle qu’on la connait aujourd’hui, perfectionnée ensuite par Antonin Carême. La technique du feuilletage est cependant bien plus ancienne.


La Galette des rois quand à elle est consommée à l’occasion de la fête chrétienne l’Épiphanie, qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus, le 6 janvier en France. Mais son origine remonte à l’antiquité romaine : elle a été confectionnée pour fêter les Saturnales, qui avaient lieu durant la période proche du solstice d’hiver. Elles glorifiaient le dieu Saturne : à cette occasion, les classes sociales se mêlaient les unes aux autres et un roi était choisi par la fève de la fameuse galette. Cette cérémonie permettait à un esclave de devenir « roi d’un jour ». Le 25 décembre était ainsi « le jour de naissance du Soleil » (le solstice d’hiver) pour rendre hommage à la divinité solaire « Sol Invictus. La diffusion du Christianisme et les interdictions progressives des cultes païens ont gardé le 25 décembre comme le jour de la célébration de la naissance du Christ.


Par la suite, la « fête des rois » a beaucoup évolué (la fête des fous au Moyen Age par exemple), et il en existe de nombreuses variantes aujourd’hui, en fonction des religions et des coutumes locales. Les anecdotes historiques ne manquent pas quand à cette vieille tradition !


Pourquoi met-on une fève dans la galette des rois ?


La fève a un fort pouvoir symbolique au moment du solstice d’hiver : elle annonce le retour du printemps car c’est l’un des premiers légumes plantés. Avec sa forme embryonnaire, elle évoque la naissance et le renouveau. Par exemple, dans l’Égypte Antique, les « champs de fèves » sont les lieux propices à la réincarnation des morts. Les fèves contiennent les âmes des morts.


Les fèves servaient également de jetons de vote chez les grecs (fève blanche ou noire indiquant la condamnation), ce qui a surement inspiré la désignation du roi par la part de galette contenant la fève.


Comment appelle t-on quelqu’un qui collectionne les fèves ?


Un fabophile, du nom latin de la fève Vicia Faba.


Quelle est la particularité de la galette offerte au président de la république fançaise chaque année ?


Elle ne contient pas de fève…cette idée vient de la galette de la Liberté, sous la Révolution française, sans fève ni roi car les révolutionnaires voulaient bien sûr s’affranchir de la monarchie !


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square